1595 - Bataille de Fontaine-Française

Aller en bas

1595 - Bataille de Fontaine-Française Empty 1595 - Bataille de Fontaine-Française

Message  eric1 le Ven 16 Aoû - 7:33

La Bataille de Fontaine-Française se déroula le 5 juin 1595 et opposa d'un côté les troupes françaises commandées par Henroi IV de France, aux troupes espagnoles de Juan Fernandez de Velasco et les Ligueurs dirigés par Charles de Mayenne.

1595 - Bataille de Fontaine-Française Batail11

Les préparatifs


D Fontaine-française était au Moyen Age une seigneurie importante du duché de Bourgogne; elle dépendait cependant de la couronne française ( d 'où son nom )
Début juin 1595, Juan Fernandez de Velaso ( gouverneur du Milanais et connétable de Castille )  franchit les Alpes à la tête d'une armée forte de 12 000 hommes venus des garnisons d'Italie et de Sicile. À Besançon, il est rejoint par la petite troupe du duc Charles de Mayenne, chef de la Ligue catholique. Ensemble, ils se dirigent vers Dijon afin de reprendre la ville. Henri IV, prévenu de leur arrivée, accourt de Troyes avec les 3 000 hommes qu'il a réussi à rassembler.

La bataille
Henri IV était parti ce matin-là en éclaireur, et tomba prématurément sur les troupes espagnoles. Comme à Eu l'année précédente, il les chargea en chevau-léger et contre toute attente réussit à les surprendre et les obliger à battre en retraite de façon temporaire.
Après cette charge, Henri IV, en homme rusé, décida de recruter parmi les habitants du coin (des paysans principalement), et de les armer de leurs faux ou de tout objet métallique qui peut briller au soleil. Il regroupa ensuite tout ce monde sur la colline tenue par ses troupes militaires et les fit manœuvrer avec ses troupes, laissant croire à l'ennemi à une grande force de frappe.
Alors replié un peu plus bas, Fernández est persuadé qu'Henri IV attend de nombreux renforts, car à ses yeux, Henri IV ne peut pas être venu avec seulement 3 000 hommes. Alors, le connétable de Castille, en homme prudent, attend et observe de loin la position française, mais se laisse berner par les apparences. Croyant avoir affaire à une armée supérieure en nombre et en armes, il décide finalement de rebrousser chemin, laissant le champ libre aux Français.
Cette énième bataille durant la huitième guerre de religion fut ainsi une victoire française. Elle marque la fin définitive de la Ligue, un des plus grands dangers que connut la monarchie française avant l’avènement de l'absolutisme. Il faut cependant attendre le 2 mai 1598 pour que soit signée la paix de Vervins et que les Espagnols abandonnent les dernières places qu’ils tiennent en France.


A bientot
eric1
eric1

Messages : 7594
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 77

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum